Se protéger du rhume en hiver

Pour ne pas attraper le rhume, il faut bien garder le nez au chaud. Le virus à l’origine des rhumes et rhinite se développe rapidement dans les parties les plus fraîches de votre corps telles que la cavité nasale. Mais, comment la température environnante et celle du corps influence une personne et son immunologie ? Retrouvez la réponse à cette question dans les prochains paragraphes.

La température impacte sur la personne et sa santé

Jusqu’à présent, des études ont montré que la température du corps influence beaucoup sur la contamination d’un individu à un autre. Comme mentionné ci-haut, celle-ci peut également impacter la température environnante ainsi que l’immunologie. D’ailleurs, Akiko Iwasaki, professeur et chercheur à l’université de Yale, et son équipe ont prélevé des cellules dans les voies respiratoires des rongeurs. Ils ont analysé la réponse immunitaire des souris exposés au rhinovirus à des températures chaudes de 37°C et 33°C. Ils ont montré que le système immunitaire répond de façon altérée lorsque la température du corps est plus basse.

Le rhinovirus est niché dans la cavité nasale

Selon Akiko Iwasaki et son équipe, la cavité nasale, qui est l’endroit le plus frais du corps humains, est parfaite pour le rhinovirus. Cette zone lui permet de se développer et de perdurer. En revanche, les parties chaudes telles que les poumons ne sont pas du tout propices à sa prolifération. En d’autres termes, les résultats ont démontré que la température a une influence considérable sur la réponse immunitaire que sur le virus. Plus la température est basse, plus la réponse immunitaire baisse également. Il faut noter que chez les rongeurs ayant de déficiences immunitaires génétiques, le virus se développe même à 37°C.

Comment se protéger du froid ?

Il est conseillé de porter plus de vêtements plutôt que d’un pull épais durant la saison froide de l’hiver. N’oubliez pas les gants pour éviter les engelures. Quoi qu’il en soit, ne buvez pas beaucoup d’alcool, car cela peut entraîner des accidents d’hypothermie. Des décès sont causés par ce motif dans les endroits les plus rudes de la planète comme la Russie. Puis, adoptez des gestes simples d’hygiène pour ne pas vous infecter pendant l’hiver. Lavez vos mains régulièrement avec du savon. Préférez les mouchoirs jetables en papier. Consommez des probiotiques pour renforcer vos défenses immunitaires intestinales. Quand vous toussez, couvrez-vous le nez et la bouche puis, nettoyez bien les mains. Enfin, évitez de cracher par terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *